Libye

Sofiane Chourabi et Nadhir Ktari

Journalistes tunisiens pour la chaîne First TV disparus le 8 septembre 2014
J'interpelle le chef de l'État

Béji Caïd Essebsi

Président de la République Tunisienne

Sofiane Chourabi et Nadhir Ktari

Le 8 septembre 2014, Sofiane Chourabi et Nadhir Ktari, journalistes tunisiens de la chaîne First TV, disparaissaient en Libye. Plus d’un an après, aucune information n’a filtré sur les raisons de leur disparition. Donnés pour mort une première fois en janvier 2015 puis fin avril, les déclarations, le 7 septembre, du ministre tunisien des Affaires étrangères, affirmant que Sofiane et Nadhir étaient en vie, n’ont pas permis de rassurer les familles sur le sort des deux journalistes.

 

Certes, la situation sécuritaire en Libye complique l’enquête, mais RSF souligne le manque de réactivité des parties prenantes dans ce dossier. Ce n’est par exemple qu’en janvier 2015, soit quatre mois après la disparition des journalistes, qu’une enquête judiciaire a été ouverte en Tunisie. Le 30 avril 2015, RSF a demandé l’ouverture d’une enquête indépendante au représentant spécial des Nations unies en Libye, Bernardino Léon, en vertu de la résolution 1738 du Conseil de sécurité des Nations unies de décembre 2006 et des conventions de Genève et de leurs protocoles additionnels.

 

Lors de différentes conférences de presse et rassemblements organisés en solidarité avec la famille des deux journalistes, RSF a appelé les autorités tunisiennes et acteurs du processus transitionnel libyen à faire la lumière sur cette affaire.

J'agis par Twitter

.@BejiCEOfficial Je vous demande d’agir afin d’élucider la disparition de S Chourabi et N Ktari #FightImpunity http://fightimpunity.org

J'agis par email

Votre email a bien été envoyé. Merci de votre participation !